Au plus près de la nature


Avant même de commencer le tournage, il a été nécessaire d’inventer des outils sur mesure pour filmer les “personnages” du film, comme sont filmés les acteurs dans les films de fiction : pouvoir accompagner leurs actions de façon à leur donner la stature de véritables protagonistes.

Après deux ans d’efforts, un “motion control” (robot commandant à distance tous les mouvements de caméra) révolutionnaire a pu être enfin opérationnel. Une grosse caméra 35 mm guidée du bout des doigts avec une précision au dixième de millimètre et sans vibrations. Presque chaque scène du film est un mélange de plans tournés en extérieur, tout autour du studio et de plans effectués à l’aide du “motion control”.

L’univers sonore du film, très élaboré, est un mélange entre des sons réels, captés sur le terrain avec des microphones spéciaux, et des sons créés par le “sound designer”. De même, le compositeur de la musique a travaillé en concertation étroite avec le monteur son de telle sorte que, souvent, on ne sait pas si les sons entendus sont dus à des instruments de musique ou aux insectes.

Présenté hors compétition à Cannes, Microcosmos en est ressorti avec les honneurs du Prix Vulcain de l’Artiste Technicien de la Commission supérieure technique de l’image et du son. Il a reçu un bel accueil en Allemagne, en Suisse, en Belgique, au Japon, en Corée du Sud et même aux États-Unis.

Pour continuer l’immersion, vous pouvez vous rendre à Micropolis, parc à thème consacré à l’entomologie situé en Aveyron, inspiré par le succès du film.


#insecte

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止