Aux Champs-Elysées


Son grand-père a reçu le nom de Dassin lorsqu’il a émigré aux USA. Comme il venait d’Odessa, les services de l’immigration l’enregistrèrent sous “Dassin”.

Alors qu’elle vit à Los Angeles, après des problèmes politiques, sa famille s’expatrie en 1950 en Europe où elle déménage de nombreuses fois ; suivant son père dans ses tournages (il était réalisateur), Joe Dassin connaît de nombreuses écoles en Angleterre, en Italie, en Suisse puis en France. Supportant mal la séparation de ses parents en 1954, il décide de venger son père, chassé comme un paria, en regagnant les États-Unis. Il y finance ses études par différents jobs (plongeur dans un restaurant, chauffeur-livreur, testeur psychologique, DJ radio) ou en interprétant, dans les cafés autour du campus ou lors de mariages, des airs de son chanteur préféré, Georges Brassens.

Alors qu’il étudie d’abord la médecine puis choisit la spécialité de l’ethnologie, dont il sera diplômé, il envisage finalement une carrière d’écrivain et revient en 1962 en France où il rejoint sa mère et ses sœurs pour y écrire un roman, des nouvelles, mais aussi pour des magazines américains.

Après avoir été repéré musicalement quelques années plus tôt, c’est en 1965 qu’il commence à se faire connaître du grand public, avec Bip-Bip. Joe Dassin est plus que jamais catalogué parmi les chanteurs de folk song français. Au cours de l’été 1966, il sort Guantanamera, mais c”est en mai 1967 qu’il obtient le premier vrai réel succès de sa carrière avec Les Dalton qui compte un nombre de passages TV records

En mars 1968 sort le nouveau single de Joe Dassin avec La Bande à Bonnot. La chanson devient un classique de l’artiste au fur et à mesure des années. Un mois à peine plus tard, il sort un nouveau 45T, Siffler sur la colline. En pleine période de mai 68, le titre rencontre un grand succès commercial : 500 000 copies sont vendues en France. Joe Dassin devient avec ce titre une véritable vedette et remporte le premier disque d’or de sa carrière.


Alors qu’il est au sommet de sa carrière discographique, L’Amérique devient rapidement sa chanson de référence : désormais chacun de ses concerts s’achève par ce titre. Mais les années 1970 sont pour Joe Dassin le creux de la vague, avec des succès plus ou moins éphémères, comme Fais la bise à ta maman ou mais le succès de cette chanson est plus éphémère et il n’est pas aussi important que les précédents. Il lance alors sa carrière en Allemagne : au cours de l’année 1971, il sort un titre exclusif en allemand qui connaît un succès. Par la suite, il traduit quelques-uns de ses succès français dans cette langue (La Fleur aux dents, Un cadeau de papa, L’Équipe à Jojo, Fais la bise à ta maman…).

Après avoir fait une énorme tournée en Europe dont il sort très fatigué, sans avoir obéi à son médecin qui lui avait conseillé de se reposer, il part à Tahiti pour une quinzaine de jours de vacances et de repos… Le 20 août 1980, Joe Dassin y meurt à l’âge de 41 ans alors qu’il déjeune avec sa famille et des amis.

35 ans après sa mort, il se situe en 14ème position dans le classement des chanteurs ayant vendu le plus de disques en France.

Découvrez toute sa discographie et plus de Joe ici, notamment pendant les années 1970 !


#chansonfrançaise #Dassin #pop

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止