Bernie

Albert Dupontel, de son vrai nom Philippe Guillaume est un acteur, réalisateur, scénariste et humoriste.

Pratiquant de judo et de gymnastique, il suit des études de médecine qu’il abandonne en 5ème année pour se lancer dans une formation théâtrale de 2 ans.

Philippe Guillaume se lance ensuite dans sa passion, la comédie et choisit alors comme nom de scène Albert Dupontel ; il souhaite en effet préserver sa famille et particulièrement ses parents.

En 1990, il crée avec Manuel Poirier les Sales histoires, une série d’histoires brèves pour Canal+. Son ton grinçant est nouveau et tranche radicalement avec ce qui se fait à l’époque, puis commence des prestations scéniques en one man show. Un temps de vaches maigres, jusqu’à ce qu’il soit remarqué par Patrick Sébastien, à qui il a envoyé une cassette vidéo, qui l’invite dans son émission télévisée Sébastien c’est fou (devenant son producteur par la suite), ce qui le fait accéder à la reconnaissance du grand public. Il se produit ensuite avec succès dans de nombreuses salles parisiennes, avec son spectacle intitulé le Sale spectacle (avec entre-autres les sketchs cultes « Le Bac », « Rambo » ou « La reproduction »).


Toujours cette année-là, il se lance dans la mise en scène et apparaît dans des films tel que Un héros très discret ou Chacun pour toi. Grâce à l’argent gagné avec ses spectacles, il se lance dans la réalisation, et son premier film Bernie obtient un grand succès. Le film suscitera l’enthousiasme de nombreuses personnalités comme les membres des Monty Pythons Terry Jones et Terry Gilliam ou encore Robin Williams.

En 1999, il réalise Le Créateur, toujours entouré de la même équipe. Entre le métier de scénariste et de réalisateur, il fait toujours l’acteur dans des films, comme Le Convoyeur ou Un long dimanche de fiançailles.

Exigeant, Dupontel reste un peu en marge de la profession, refusant les facilités du show business. Dans son film suivant, Enfermés dehors, où il est à la fois réalisateur et acteur principal, il parvient à réaliser un film d’action burlesque et déjanté.

En 2009, il réalise Le Vilain, une fable drôlatique qui permet à Catherine Frot d’y faire une composition de personne âgée. C’est un succès.

Entre temps, il refait l’acteur en 2010 pour Bertrand Blier dans Le Bruit des glaçons, avec Jean Dujardin pour partenaire, puis l’année suivante dans Le Grand soir, seul film français à avoir reçu un prix lors du festival de Cannes 2012.

En octobre de cette même année, il commence le tournage de son nouveau film 9 mois ferme, une comédie sur l’amour impossible entre un prisonnier (incarné par Dupontel) et une juge enceinte. Le film sortira en l’année suivante et totalisera plus de 2.000.000 de spectateurs tout en étant très bien accueilli par la presse. Dupontel recevra même le César du meilleur scénario original lors de la 39e cérémonie des César.

Et que dire de sa carrière au théâtre. Un artiste ACCOMPLI !!!


#Dupontel

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止