C’est l’histoire d’un mec

Michel Colucci, dit Coluche, est un humoriste et comédien français d’origine italienne revendiquant sa grossièreté mais, selon lui, « sans jamais tomber dans la vulgarité ». Il donne très tôt un style nouveau et sarcastique par sa liberté d’expression, au music-hall, en s’attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine. En 1975, il devient célèbre en parodiant un jeu télévisé : Le Schmilblick.

L’année suivante, il occupe des rôles de second plan au cinéma avant de camper des personnages plus centraux puis de tenir le haut de l’affiche durant les années 1980, essentiellement pour des comédies. En 1984, il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans Tchao Pantin.

Tour à tour provocateur ou agitateur par ses prises de position sociales, il se présente à l’élection présidentielle de 1981 avant de se retirer sous la pression des milieux politiques.

Devenu très populaire et apprécié du public, il fonde en 1985 l’association Les Restos du cœur, relais d’aide aux plus pauvres, quelques mois avant de mourir dans un accident de moto.

N’aimant pas l’école, il s’essaie à de petits boulots, qu’il n’arrive pas à garder bien longtemps. Ainsi, il est tour à tour télégraphiste, céramiste, garçon de café, livreur, apprenti-photographe, assistant-préparateur en pharmacie, photostoppeur, aide-pompiste, assistant de marchand de fruits et légumes ou encore fleuriste. Durant cette période, il s’intéresse à la musique. Comme beaucoup de jeunes de sa génération, il est fan de rock ‘n’ roll, des Beatles, de Johnny Hallyday, des Chaussettes Noires,… LIENS Toutefois, il voue également une profonde admiration à Georges Brassens.

À la fin des années 1960, il décide de se lancer dans la musique. Entre 1966 et 1967, il interprète certaines chansons aux terrasses des cafés puis se rapproche ensuite du monde des cabarets. Tout en étant plongeur dans la restauration, il se produit sur scène et fait la connaissance de Georges Moustaki,LIEN, puis de Romain Bouteille, qu’il va présenter toute sa vie comme son modèle et avec qui il participe à la mise en route du Café de la Gare qui réunira une bande de jeunes comédiens d’horizons différents, dont beaucoup deviendront célèbres, tels que Patrick Dewaere, Henri Guybet, Miou-Miou sa compagne d’alors, Martin Lamotte…

Durant cette période, il est aussi engagé sur plusieurs tournages de séries télévisées ou apparaît dans des spots publicitaires à la radio et à la télévision. Son premier sketch, C’est l’histoire d’un mec, tourne en dérision la difficulté de raconter une histoire drôle. Ses sketches suivants lui valent rapidement un succès populaire qui ne se démentira plus : « Il inventait pour les années 1970 une image de pauvre urbain, bonne pâte mais à court d’idées, empêtré dans les mots, raciste faute de mieux, ballotté par la publicité et les jeux radiophoniques ».

Il continue ses aventures en solo, ou en troupe, tout en se lançant dans la réalisation de son unique film Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine, et joue à cette époque dans plusieurs comédies à succès au cinéma, dont L’Aile ou la Cuisse.

Puis commence sa carrière radiophonique…PLUS d’informations sur ses suites (politique, humanitaire,…), sa période noire avec la mort de son ami (et mon acteur français préféré) Patrick Dewaere, jusqu’à son triste décès~~~> par ici !


#Coluche

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止