J’ai la puce à…

l’oreille ! (^^) Aujourd’hui, on va s’intéresser à une autre partie du corps humain et des expressions qui l’entourent.

  1. avoir la puce à l’oreille : se douter de quelque chose. Au XIIIème siècle, cette expression symbolisait le désir que l’on pouvait ressentir pour une personne. Ce sens perdura jusqu’à la fin du XVIe siècle. Au siècle suivant, l’expression prit le sens d’ “être inquiet”. Les puces étant très présentes dans toutes les couches de la société à cette époque, on suppose que le sens est venu des démangeaisons provoquées par ces insectes, et par l’air inquiétant que pouvait avoir une personne qui les ressentaient.

  1. dormir sur ses deux oreilles : dormir paisiblement. L’origine exacte de cette expression n’est pas certaine, elle pourrait venir du fait que si une personne dormait sur ses deux oreilles, elle n’entendrait aucun bruit.

  2. les murs ont des oreilles : une conversation privée pourrait être entendue. Cette expression est apparue vers 1622 sous la forme “les murailles ont des oreilles”. En 1627, les “murailles” ont été remplacées par des “parois” pour en arriver à la forme actuelle vers 1690. Elle signifie qu’une conversation risque d’être entendue et de causer des ennuis à ses auteurs. Il s’agit alors de donner le sens de l’ouïe à des pierres, ce qui est tout à fait extravagant. Cependant, on utilise également cette expression dans un sens plus figuré lorsque deux personnes discutent en privé, mais avec des gens autour d’eux. Même si ceux-ci semblent occupés et ne pas prêter attention à la conversation, il peut arriver que les interlocuteurs se sentent gênés par cette présence, car “les murs ont des oreilles”. Autrement dit, ces personnes qui semblent ne pas écouter peuvent tout de même entendre quelques bribes de la conversation, brisant ainsi la confidentialité de l’entretien.

  3. le bouche à oreille : souvent comparée à une rumeur. A l’origine, cette expression désignait une confidence. On imagine effectivement une personne parler à l’oreille d’une autre pour assurer la confidentialité de la discussion. C’est de cette notion de “secret” qu’est apparu le sens de “rumeur”, de bruit qui court. Le bouche à oreille désigne donc une information qui se propage de façon officieuse. Cependant il ne s’agit pas forcément de rumeur négative.

D’autres expressions, même beaucoup !, ici et ici !

#culture #expression #oreille

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止