Je vais bien, tout va bien, je suis gai, tout me plaît


A ses débuts, il fait le mime à Paris à la fin des années 1980, dans la rue, pour gagner sa vie tout en se produisant sur de nombreuses scènes ouvertes. Il emprunte son nom de scène à un héros d’une série télévisée, Daniel Boone, un trappeur américain.

Dans ses one-man-show, il campe des personnages divers qui s’adressent au public pour raconter leurs mésaventures. Ses sketches s’inspirent de situations quotidiennes, qui interpellent le vécu des spectateurs, telles que l’attente interminable dans un bureau de poste, ou les multiples incidents liés à la conduite automobile. L’un de ses premiers grands succès est une série de sketches présentant un dépressif qui essaie de vaincre ses angoisses en répétant sans relâche : « Je vais bien, tout va bien, je suis gai, tout me plaît, je ne vois pas pourquoi, pourquoi ça n’irait pas ».


Depuis 1996, Dany Boon est membre actif de plusieurs fondations pour les enfants, les SDF, les sinistrés,… Un homme engagé.


#Boon

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止