La demeure de L’Homme de Vitruve


Le Chastelet du Cloux était un ancien fief relevant du château d’Amboise, passé entre de nombreuses mains, avant d’appartenir à Étienne le Loup, maître d’hôtel et premier huissier d’armes, puis conseiller du roi Louis XI et bailli d’Amboise. Les bâtiments tombant en ruine, c’est lui qui donna au Clos Lucé son aspect actuel, avec “sa tour carrée, sa guette, reliée à l’aile droite du bâtiment par une galerie couverte, ses murs bientôt percés de fenêtres gothiques”.

Le 22 novembre 1490, Charles VIII racheta le Clos Lucé à Étienne Le Loup et transforma la forteresse médiévale en château d’agrément qui devint la résidence d’été des rois de France. Charles VIII y fit construire un oratoire pour son épouse, Anne de Bretagne qui y vécut jusqu’à son départ pour le château royal de Blois.

En 1515, le duc d’Alençon vendit le Château du Clos Lucé à la mère de François Ier, Louise de Savoie. Louise de Savoie, régente de France, y vécut et éleva ses deux jeunes enfants, le bouillant Duc d’Angoulême, futur François Ier, et Marguerite de Navarre, femme de lettres et auteur de l’Heptaméron.

En 1516, âgé de 64 ans, Léonard de Vinci se voit mettre à disposition par le Roi François Ier le Château du Clos Lucé et est nommé dans la foulée “Premier Peintre, Ingénieur et Architecte” du Roi. Au Château du Clos Lucé, Léonard de Vinci est très prolifique. Il travaille à de nombreux projets : organise les fêtes de la Cour à Amboise, conçoit les plans de la cité idéale de Romorantin et l’escalier à double révolution de Chambord. Il projette de relier le Val de Loire au Lyonnais par un système de canaux.

Léonard de Vinci s’éteint dans sa chambre du Château du Clos Lucé le 2 mai 1519, léguant ses manuscrits, carnets de dessins et croquis à son disciple bien-aimé, Francesco Melzi.

Le plein de photos ici !


#DeVinci

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止