La fête au village

Les Musclés est un groupe de cinq musiciens formé en 1987 lors de la création du Club Dorothée, une émission TV pour la jeunesse. Le groupe accompagnait, en tant qu’orchestre, l’animatrice en concert et à la télévision.

Les Musclés étaient tous musiciens avant de fonder leur groupe : – Framboisier (clavier-chant) a notamment travaillé avec Fleetwood Mac et fut le producteur du groupe Matmatah – Eric (guitariste) a collaboré avec Michel Sardou, Johnny Halliday,… – René (accordéon/saxophone/clavier) a été saxophoniste de Sylvie Vartan, Michel Sardou, Sheila, Balavoine, Trust, Johnny Halliday,… – Rémy (basse) a étudié le violon au Conservatoire avant qu’un accident ne l’oblige à se tourner vers la basse. Il a accompagné Sheila, Gilbert Montagné, Alain Chamfort, Jacques Higelin, Julie Pietri, Jeanne Mas,… – Bernard Minet (batterie-choeur) a reçu en 1974 le premier prix de percussions au Conservatoire national et a accompagné Sheila, Charles Aznavour, Alain Chamfort, Thierry Le Luron,…

Parallèlement à leur carrière musicale, Les Musclés ont aussi joué leur propre rôle dans une sitcom diffusée dans le cadre du Club Dorothée : Salut Les Musclés (1989 – 1994). En tout, 263 épisodes ont été tournés. Ils ont joué ensuite dans La Croisière foll’amour (1995 – 1997), série dérivée de Salut Les Musclés, composée de 159 épisodes et disposant d’un peu plus de décors.

Mais le groupe ne survit pas à la fin du Club Dorothée, en 1997.

Les chansons des Musclés se rattachent à un style de variété humoristique, au service d’une thématique “vieille France” que l’on remarque notamment dans les prénoms évoqués dans les chansons (Ginette, Martine, Paulette) ainsi que dans certaines références : l’accordéon et le barbecue émaillent régulièrement les titres de la formation.

Le groupe n’hésite toutefois pas à parodier les courants musicaux de son époque avec Le Rap des Musclés, La Pechno musique, La Musclada, Satisfaction, ou Tous rasta.

Le groupe s’est également paré d’un signe distinctif très particulier avec le caractéristique lalalaïtou d’Eric, sorte de yodel remodelé, qu’on retrouve sous forme de variantes dans de nombreux refrains, à la manière d’une rengaine.

La quasi-totalité des chansons des Musclés sont écrites par le producteurJean-Luc Azoulay, un parolier à la plume très prolifique, au prix d’une certaine redondance dans les thèmes abordés comme dans les airs. Le meilleur exemple est La Fête des filles, qui n’est rien d’autre que La Fête au village racontée d’une autre manière.

Les thèmes abordés sont principalement les filles et la fête dans un univers rural, Jean-Luc Azoulay étant passé maître pour faire passer certaines allusions ambiguës dans des chansons destinées à un public jeune Bien que les chansons des Musclés soient principalement destinées au jeune public, le répertoire du groupe regorge d’allusions plus ou moins bien cachées. Si plusieurs chansons comme La Merguez partie ou Son petit chat ne semblent pas faire montre d’un esprit égrillard, d’autres sautent aux yeux comme dans La Fête au village .

De nombreux médias (Télérama, Libération, etc.) qui critiquaient à l’époque avec virulence la violence des dessins animés du Club Dorothée, ne s’offusquèrent bizarrement pas des chansons des Musclés, alors que nombre d’entre elles évoquent l’alcool (en buvant des « petits coups »), le sexe (abondamment),…

#chansonfrançaise #Musclés

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止