La French


La French, qui ne se veut pas “film historique”, est qualifié de “fresque romanesque plongée dans la réalité” et marque un retour du cinéma français vers le polar, après Mesrine ou 36, quai des Orfèvres.

Après avoir rencontré plusieurs témoins de l’époque et s’être fait aider de Thierry Colombier, spécialiste du grand banditisme et documentaliste, le réalisateur Cédric Jimenez débute l’écriture avec Audrey Diwan. Ils s’éloignent volontairement d’une vérité historique : “C’est comme adapter un livre. On ne le trahit pas, on le façonne. La structure narrative d’un film nécessite des rebondissements. On donne de l’importance dans l’intrigue à un fait mineur dans la réalité, on en élimine un autre.”


C’est un grand moment de cinéma. Mais en fait, je voulais revenir sur la vie du juge Michel, qui n’eut jamais peur des conséquences de ses actes, quitte à mettre sa vie sur le tapis, et il perdit malheureusement à ce jeu. Ce sont des hommes comme lui qui ont fait avancer les choses.

Il y a eu un autre film sur lui, Le Juge.


#Doutey #Dujardin #polar #Magimel #Lellouche

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止