Le château de ma mère

Le Château de ma mère est un film de 1990, d’après le roman éponyme du cycle des Souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol, et qui est la suite de La Gloire de mon père, sorti la même année dans les salles.

« Après l’épopée cynégétique des bartavelles, je fus d’emblée admis au rang des chasseurs, mais en qualité de rabatteur, et de chien rapporteur. Tous les matins, vers quatre heures, mon père ouvrait la porte de ma chambre, et chuchotait : « Veux-tu venir ? » »

Chaque fin de semaine et en été, le jeune Marcel Pagnol passe ses vacances en famille dans les collines du Garlaban, au-dessus de Marseille. Marcel a hâte de retrouver son « petit frère des collines », Lili des Bellons. Mais le trajet est long depuis la cité phocéenne. Joseph, le père de Marcel, décide alors de passer illégalement par les berges du canal pour raccourcir la marche de plusieurs kilomètres, ce qui n’est pas au goût d’Augustine, sa femme, angoissée à l’idée de traverser des propriétés privées. La famille Pagnol se fait bientôt surprendre dans les jardins du château de la Buzine appartenant à un ancien militaire.

Marcel s’éprend bientôt de la prétentieuse Isabelle Cassignol, fille d’un prétendu riche poète en vacances à La Treille. Aveuglé par l’amour, le jeune garçon délaisse bientôt sa famille et son ami Lili…

Marcel Pagnol achève son récit en passant du souvenir d’un mémorable dîner de cette période à l’évocation de la mort de sa mère cinq ans plus tard, puis de celle de son propre frère Paul, ; et enfin celle de son ami Lili, tombé au front en 14-18 « sur des touffes de plantes froides dont il ne savait pas les noms ».

« Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d’inoubliables chagrins. Il n’est pas nécessaire de le dire aux enfants. »


#Pagnol #Provence #roman

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止