“Le nègre blanc”


Poète et auteur-compositeur-interprète toulousain, Claude Nougaro était un grand amateur de jazz, de musique latine et africaine, jouant des mots avec la langue française.

Il s’est appliqué tout au long de sa carrière, dans un insolite mariage des genres, à unir chansons françaises et rythmes. Parallèlement à ses activités littéraires et musicales, il s’est adonné à la peinture et au dessin.

Dix ans après sa disparition, son swing manque toujours à la chanson française.

Au début des années 1950, Claude Nougaro envoie des textes à Marguerite Monnot, compositrice d’Édith Piaf, qui les met en musique (Méphisto, Le Sentier de la guerre), et débute sur scène en 1954 dans le cabaret parisien le Lapin agile, à Montmartre, en déclamant des poèmes dont il est l’auteur.

C’est dans ce lieu qu’il décide de chanter ses propres textes pour gagner sa vie en 1958 (premier titre Il y avait une ville), poursuivant pendant une dizaine d’années dans plusieurs cabarets, au Liberty’s, à La Tête de l’art, au Zèbre.

S’en suivra une éblouissante carrière jusqu’à la fin des années 1990, époque à laquelle il tombe gravement malade.


 …paroles…

#musiqueafricaine #musiquelatine #jazz #chansonfrançaise #Nougaro

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止