Mano qui n’est plus seul

Voici 4 ans décédait des conséquences du sida Mano Solo, fils de Cabu, assassiné ce 7 janvier à Charlie Hebdo.

Né dans une famille d’engagés, sa mère étant la cofondatrice du magazine consacré à l’écologie, La Gueule ouverte, il fait ses débuts à l’âge de 17 ans dans un groupe punk, les Chihuahua, au sein duquel il est guitariste. Mais c’est au début des années 1990, après avoir appris (en 1986) sa séropositivité, qu’il passe derrière le micro et interprète ses textes. Il chante fréquemment au théâtre du Tourtour avec Marousse et P’tit Louis. Le premier album, la Marmaille nue sort en 1993 et se vend à 100 000 exemplaires la première année. En 1995 sort le deuxième album, Les Années sombres, qui est, comme son titre l’indique, un album sombre (disque d’or également dès les premiers mois).

Il retrouve l’année suivante, en 1996, une partie des Chihuahuas pour l’album Frères Misère. Les rythmes sont parfois proches du punk et les textes abordent des thèmes plus engagés que pour les précédents albums solos. Peu médiatisé, cet album ne rencontrera pas de succès immédiat.

En plus de sa carrière de chanteur, Mano Solo développe d’autres talents. Il dessine et peint, notamment les pochettes de ses albums. Il écrit aussi et, avec l’argent gagné grâce à la musique, il monte sa propre société d’édition (La Marmaille nue) et publie deux ouvrages : En 1995, un recueil de poèmes, Je suis là, et en 1996, un roman, Joseph sous la pluie (épuisé). Ces deux ouvrages sont rassemblés dans un livre, Joseph sous la pluie, roman, poèmes et dessins, publié par Le Seuil en janvier 2012 et augmenté de textes et de dessins inédits. Enfin, il jouera le rôle du roi dans Sodomites, un court métrage de Gaspar Noé sorti en 1998.

En 1997 sort un nouvel album solo : Je sais pas trop (disque d’or) enregistré en live, aux mélodies et aux sonorités une nouvelle fois originales.


…paroles…

#chansonfrançaise #CharlieHebdo

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止