Non nobis Domine non nobis sed Nomini Tuo da gloriam

La Commanderie d’Arville est une commanderie hospitalière d’origine templière située dans le Loir-et-Cher.


Cette commanderie était réputée pour la qualité et la quantité de son parc bovin et porcin. On y élevait également des chevaux pour la défense de la Terre Sainte.

L’histoire de la commanderie est marquée par les querelles qui ont opposé les Templiers aux seigneurs de Mondoubleau au début du XIIIème siècle. En effet, ceux-ci ne voyaient pas d’un bon œil la puissance et la richesse grandissante des Templiers dans la région. Les Templiers se virent même interdire de construire un four banal, d’étaler leurs marchandises… Voyant que les querelles s’envenimaient, le représentant du pape, l’abbé de Sainte-Geneviève de Paris, dut excommunier le vicomte de Mondoubleau.

Après l’arrestation des Templiers, la commanderie d’Arville fit partie des biens confisqués à l’ordre par Philippe le Bel. Puis quand le pape Clément V supprima l’ordre en 1312, cette commanderie revint à l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Les hospitaliers occupèrent les lieux jusqu’à la Révolution française.


De la commanderie d’Arville dépendaient de nombreuses possessions parmi lesquelles on peut citer :

  1. la maison de la Foucadière à Arville ;

  2. la Provenderie ;

  3. la Colasière ;

  4. le Bordage de l’Ouche de la Pierre ;

  5. la maison de Saint-Mexant à Arville ;

  6. l’hôpital de Melleray à Melleray ;

La commanderie possède encore une partie de ses bâtiments d’origine, à savoir une chapelle du XIIème siècle, une grange dîmière… Une tour a été transformée en pigeonnier aux XVème et XVIème siècles. Le logis des chevaliers attenant à l’église a disparu et a été remplacé au XVIIIème siècle par un presbytère encore visible actuellement.

L’entrée dans la commanderie se fait par un imposant porche du XIIème siècle entouré par deux tours en briques des XVème et XVIème siècles.


#Templier

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止