Qui part à la chasse perd sa place ?

Monsieur chasse ! est un vaudeville en trois actes de Feydeau.

Léontine est une jeune bourgeoise, épouse de Duchotel. Ce dernier, féru de chasse, la laisse en compagnie de son grand ami, le médecin Moricet. Celui-ci rappelle à la jeune femme un moment d’abandon au cours duquel elle lui a déclaré sa flamme, lors de la mort de sa perruche. Le médecin compte bien tirer parti de cet aveu : on ne dit pas un “je t’aime” sans preuve tangible ! Mais Léontine se refuse, tant que son mari lui est fidèle, elle le sera aussi. Or, elle finit par découvrir que celui-ci lui a menti: il ne va pas à la chasse. Que fait-il pendant ce temps ?

Première distribution au XIXème siècle : Berthe Cerny, Gilles de Saint-Germain, et, Perrée Raimond, photo de Paul Boyer


L’institution du mariage est remise en question : lorsqu’un mari trompe sa femme, celle-ci a-t-elle le droit (voire le devoir !) de se venger en le trompant à son tour ? Cette réflexion sur l’infidélité est cependant un simple procédé de vaudeville, dans cette pièce. Elle crée une tension entre le confort ennuyeux d’une relation officielle et le danger attirant d’une relation officieuse. Léontine franchira-t-elle le pas ?

La signification du titre “Monsieur chasse” évolue au fil de la pièce : que signifie réellement qu’un mari va à la chasse ? Cette recherche est à la source de nombreux retournements de situations comiques. Bien évidemment, “monsieur chasse” parle de tout, sauf de la chasse !

Plus d’informations ICI

Chevallier et Laspalès ont repris la pièce au théâtre en 2001, en jouant plus sur l’humour de situation que sur la poésie de la pièce originale, à voir en intégralité ci-dessous !


#Chevallier #Laspalès

お問合せ

Copyright © 2016 -2020 MariE Anne All Right Reserved 無断転載禁止